Un peu de Bresil et de soleil

 

Bonjour a tous,

Bon, j’ecris avec un clavier thailandais/anglais, donc pas possible de mettre des accents pour la langue francaise, mon ordi m’a lache, je fais avec ce que j’ai, inutile de me le rappeler.

De plus ce devrait etre mon dernier article ou avant dernier car j’ai casse mon appareil photos, je ne trouve pas les pieces de rechange et je ne veux pas depenser dans du matos neuf, de toute facon sony c’est complique a trouver en amerique latine et je ne veux pas passer mon temps a chercher.

Bien, ceci dit, j’ai laisse Iguacu derriere moi et suis remonte le long de la cote bresilienne jusqu’a Salvador Bahia en passant par San Paulo, Paraty, Rio de Janeiro, Ouro Preto, Belo Horizonte, et pour finir chapada diamantina.

Sao Paulo : pas aime, trop grand, trop de monde, il y a bien quelques endroits plaisants mais non.

p1390270 p1390273 p1390276 p1390279 p1390283 p1390292 p1390293 p1390298 p1390305 p1390307 p1390310 p1390320 p1390322 p1390325 p1390339 p1390345 p1390384 p1390386 p1390389 p1390392 p1390396 p1390400

 

Apres avoir pris une bonne dose de cafard dans cette ville demesuree, je suis parti pour Paraty, et la c’est tres joli, sympa et relax, ce fut un sejour plaisant meme si c’est 100% touristique :

dsc06559 dsc06560 dsc06568 dsc06572 dsc06573 dsc06577 dsc06581 dsc06587 dsc06590 dsc06601 dsc06605 dsc06615 dsc06619 dsc06621 dsc06638 dsc06657 dsc06663 dsc06673 dsc06686 dsc06712 dsc06716 dsc06723 dsc06731 dsc06739 dsc06806 dsc06819 dsc06832 dsc06837 dsc06886

 

 

Ensuite, direction Rio de Janeiro, passage oblige au bresil, sinon t’as pas visite le bresil selon certains. Rio est une ville sympa avec beaucoup de lieu different a voir et vivre qui en font un lieu divertissant :

 

dsc06910dsc06911dsc06915dsc06918dsc06926dsc06928dsc06934dsc06935dsc06936dsc06949dsc06971dsc07006dsc07011dsc07018dsc07020dsc07022dsc07025dsc07028dsc07033dsc07037dsc07039dsc07105dsc07111dsc07135dsc07139dsc07143dsc07151dsc07155dsc07158dsc07160dsc07164dsc07166dsc07195dsc07205dsc07212dsc07215dsc07217dsc07220dsc07223dsc07224dsc07243dsc07256dsc07257dsc07258dsc07260dsc07261dsc07262dsc07264dsc07266dsc07267dsc07270dsc07272dsc07288dsc07290dsc07295dsc07341dsc07343dsc07354dsc07363dsc07366dsc07375dsc07377dsc07378dsc07380dsc07391dsc07393dsc07406dsc07473dsc07482p1390406p1390408p1390415p1390423p1390495p1390512p1390526

 

J’ai laisse tomber les commentaires, j’ai plus trop envie d’ecrire, et passons a la suite : Ouro Preto, une cite colonniale de toute beaute plus a l’interieur des terres :

 

dsc07495 dsc07499 dsc07501 dsc07507 dsc07512 dsc07513 dsc07519 dsc07521 dsc07524 dsc07530 dsc07531 dsc07533 dsc07534 dsc07535 dsc07559 dsc07567 dsc07568 dsc07576 dsc07586 dsc07598 dsc07624 dsc07630 dsc07643 dsc07644 dsc07671 dsc07676 p1390585 p1390639 p1390700 p1390702 p1390703

 

C’etait chouette hein, bon la suite : de la je suis alle a Belo Horizonte mais je n’y ai pas pris de photos, c’etait plus pour la fete, et je me suis dirige vers Salvador Bahia.

Salvador Bahia c’est sympa, c’est vivant et musical, il y fait chaud mais c’est archi gave de touristes, donc pas top au final.

p1390725 p1390726 p1390728 p1390732 p1390739 p1390741 p1390753 p1390762 p1390764 p1390782 p1390788 p1390799 p1390800 p1390804 p1390806 p1390810 p1390818 p1390819 p1390820 p1390828 p1390833 p1390834 p1390841 p1390842 p1390854 p1390857 p1390858 p1390862 p1390867 p1390868 p1390876 p1390884 p1390885 p1390886 p1390894 p1390901 p1390902 p1390904 p1390909 p1390910 p1390912 p1390913 p1390915 p1390916 p1390919 p1390946 p1390969 p1390979 p1390985 p1390990 p1390991 p1390997 p1400953 p1400958 p1400971 p1400973

 

Voila pour Salvador Bahia, desole de pas mettre de commentaires mais bon, c’est comme ca.

Ensuite vient la region de chapada Diamantina, a l’ouest de Salvador, qui possede une nature magnifique, ideal pour se relaxer loin des villes :

dsc07687 dsc07698 dsc07701 dsc07702 dsc07715 dsc07716 dsc07722 dsc07723 p1400006 p1400009 p1400012 p1400018 p1400023 p1400025 p1400028 p1400035 p1400037 p1400038 p1400046 p1400055 p1400060 p1400061 p1400066 p1400079 p1400080 p1400089 p1400108 p1400109 p1400112 p1400118 p1400127 p1400139 p1400142 p1400150 p1400151 p1400152 p1400156 p1400159 p1400167 p1400169 p1400171 p1400175 p1400179 p1400192 p1400207 p1400211 p1400214 p1400228 p1400232 p1400237 p1400239 p1400241 p1400252 p1400261 p1400268 p1400270

 

Apres ce long sejour fort agreable de plus de 2 mois au bresil, je suis retourne en argentine 15 jours et je suis actuellement en Bolivie ou j’ai profite un peu du climat avant de retourner en colombie et au mexique.

Photos de coroico, rurrenabaque et la paz, ces 3 lieux etant en bolivie.

p1400985 p1400987 p1400996 p1410008 p1410010 p1410016 p1410022 p1410024 p1410027 p1410038 p1410042 p1410057 p1410062

 

Rurrenabaque, ou je suis alle pecher avec l’ami Xavier dans la riviere aux piranhas :

p1410064 p1410087 p1410088 p1410090 p1410094 p1410095 p1410097 p1410100 p1410102 p1410106 p1410115 p1410130 p1410133 p1410136 p1410138

 

Le fameux piranha :

p1410144 p1410145 p1410149 p1410152 p1410154 p1410171 p1410178

 

Mon ami Xavier etait tres content de cette journee, tous ces poissons vont nourrire sa famille pour deux jours.

Et enfin de retour a la Paz pour prendre mon avion pour la colombie.

p1410195 p1410196 p1410199 p1410211 p1410242 p1410243 p1410245

 

Voila, c’est tout pour les news, tout baigne et je me dirige vers la colombie.

je verrai si je fais un autre article ou non, cela dependra de mon appareil photo repare ou pas.

 

A plus

Publicités
Publié dans Derniers articles

Bolivie et Argentine

Salut à tous,

Je suis de retour, bien que le remplissage du blog ne soit pas mon moment préféré, mais bon faut bien le faire.

Alors j’ai quitté Cochabamba en Bolivie pour descendre dans le sud du même pays, en suivant l’itinéraire Sucre, Potosi, Uyuni et Tajira.

Dans l’ensemble, j’ai aimé, mes sites préférés resteront les mines de Potosi très intéressantes à la rencontre des mineurs et le Salar d’Uyuni magnifique et impressionnant.

Par la suite, je me dirigerai vers Tajira, la région des vins où j’ai pu déguster de bons crus, puis passage en Argentine où je resterai principalement dans le nord avec une visite de 1 mois à Buenos Aires histoire de prendre la température de la capitale, mais je ne descendrai pas dans le sud, c’est beaucoup trop cher et comme je me suis fais voler mon pognon, ce sera pour une autre fois.

Puis enfin, je suis remonté à Iguaçu, à la frontière entre Argentine, Brésil et Paraguay pour visiter les fameuses chutes d’eau et passer au brésil.

Alors comme d’habitude tout est super, je vais pas me répéter, excepté l’Argentine qui reste un pays extrêmement cher et ça gâche la visite, mais bon …

Je commence donc par Sucre en Bolivie qui est une ville sympa mais qui ne m’a pas marqué, il y avait des trucs à faire autour mais je voulais descendre rapidement à Uyuni, donc voilà …

DSC03568 DSC03569 DSC03571 DSC03579 DSC03584 DSC03586 DSC03588 DSC03600 DSC03608 DSC03610 DSC03613 DSC03618 DSC03625 DSC03629 DSC03633 DSC03640 DSC03643 DSC03644

 

Et c’est parti pour Potosi, la ville où l’on peu partir à la rencontre des mineurs en plein travail, c’est extrêmement intéressant et on apprend pleins de choses.

Potosi est aussi une ville coloniale avec son histoire de la monnaie, du commerce etc.. le tout est assez intéressant à découvrir.

 

DSC03651 DSC03653 DSC03654 DSC03657 DSC03659 DSC03660 DSC03662 DSC03672 DSC03676 DSC03679 DSC03682 DSC03686 DSC03701

 

Et c’est parti pour la visite des mines, alors il faut prendre un tour obligatoirement sous peine de se perdre dans les mines qui forment un vrai labyrinthe et en plus c’est dangereux.

Au début, on va au marché des mineurs pour acheter des cadeaux  pour ces derniers, car ils travaillent à leur propre compte, le boulot est dur et ils n’ont pas les moyens de s’acheter tout ces trucs. Attention cependant, comme nous explique le guide qui est un ancien mineurs, selon la découverte d’un filon de minerai et le cours financier du dit minerai, les mineurs peuvent devenir très riches en l’espace d’un mois, c n’est pas rare nous explique-t-on que des mineurs sont devenus riches, ont tout dépensé dans des voitures chères, prostitution alcohol drogues et sont revenus tout aussi pauvres à la mines quelques mois après … mais d’autres s’achètent une maison, ouvrent un commerce etc . et pour ceux qui n’auront pas la chance de trouver la chance, leur espérance de vie ne dépasse pas les 50 ans environ ….

DSC03712

 

Alors on achète de la dynamite 1€50, ainsi que de l’alcohol à 90° ,soit disant pour offrir à la Patchamama, le dieux local de la terre du coin,

définition wiki : La Pachamama (Terre-Mère), étroitement liée à la fertilité dans la cosmogonie andine, est la déesse-terre dans certaines cultures présentes essentiellement dans l’espace correspondant à l’ancien empire inca. La figure de Pachamama est particulièrement forte chez les peuples Aymara et Quechua. Elle constitue une déesse majeure de la culture pré-inca Tiwanaku en Bolivie.)

mais on nous l’a fait goûter, même un fond de verre  on le sent descendre et tout brûler sur son passage, en plus comme on est à plus ou moins 4000 mètres d’altitude, l’effet est puissant…

bref, on achète aussi des feuilles de coca pour aider les mineurs à résister à leur dur labeur, de la bière, et d’autres bricoles.

DSC03715 DSC03716 DSC03720 DSC03722 DSC03726

 

Equipement obligatoire pour entrer dans la mine, et pour être honnête, indispensable au regard du nombre de fois où je me suis cogné la tête contre les murs car pas assez d’espace!

DSC03738 DSC03740 DSC03741

 

La ville de Potosi vue de la montagne où se trouvent les mines :

DSC03742 DSC03758 DSC03770

 

L’entrée de la mine :

DSC03774 DSC03776

 

Une statue de la Patchamama où chaque mineur fait une offrande à chaque entrée dans la mine

DSC03780

 

Faut pas être claustrophobe, parce qu’on entre très vite dans un labyrinthe de petits conduits qui montent et qui descendent et on perd très vite le chemin…

DSC03789 DSC03791 DSC03797 DSC03800

 

Plus les conduits se resserrent plus on flippe

DSC03803 DSC03804

 

On s’arrête un moment sur le chemin, et le guide nous propose de faire exploser de la dynamite, génial :

DSC03808 DSC03809 DSC03812 DSC03813 DSC03819 DSC03820

 

Une fois la dynamite prête, il enflamme la mèche et commence à nous parler de tout et de rien en se marrant, histoire de bien nous faire flipper et ça marche, parce qu’on ne connaît pas le temps de combustion de la mèche, lui si …

DSC03829

 

Il fait même semblant de la faire tomber au sol, là on est crispés à mort…

DSC03833

 

Ensuite il s’en va un peu plus loin, on est tous tendus jusqu’à l’explosion qui sera super impressionnante en faisant tout vibrer, et après bien sûr c’est le soulagement et la joie.

DSC03834

 

Ensuite on partira à la rencontre des mineurs à qui l’on offrira des cadeaux et avec qui nous partagerons un moment d’échange où ils nous expliqueront leur vie difficile au fond de la mine et comment ça se passe ici-bas.

 

DSC03837 DSC03843 DSC03848 DSC03862 DSC03864 DSC03867

 

Attention tout le monde contre le mur, sortie de wagonnet :

DSC03871 DSC03878 DSC03879 DSC03883 DSC03895

 

Le triage des morceaux de minerai les plus intéressant :

DSC03903 DSC03908 DSC03909 DSC03918

 

DSC03924 DSC03927 DSC03930

 

Ces moments passés à Potosi furent vraiment instructifs et intéressant, et c’est bien content que je repars pour la ville d’Uyuni, à l’entrée du désert de sel du même nom.

Alors le Salar d’Uyuni, c’est l’étape nature et paysages incontournable en Bolivie, c’est le truc à pas rater excepté si vous êtes allergiques au sites ultra touristiques…

Je vais pas tout vous détailler, je l’ai fais sur 4 jours 1 + 3 (soit 2 tours), le seul conseil que je vous donne si vous le faites par une agence, choisissez-la bien, ça change du tout au tout…

Jour 1 tour 1 : visite du salar côté étendue d’eau, n’oubliez pas d’exiger des bottes à l’agence ou de prévoir des chaussures d’eau, parce que le sol est composé de cristaux de sel tranchant, et quand le chauffeur te dit que l’agence a oublié de lui donner les bottes, bin après tu pleurs…

DSC03934 DSC03942 DSC03943 DSC03944 DSC03950 DSC03953 DSC03959 DSC03962 DSC03964 DSC03965 DSC03978 DSC03986

 

Pas de bottes et l’eau est glaciale ….

DSC03988 DSC03989 DSC03992 DSC03998 DSC04001 DSC04002 DSC04006 DSC04012 DSC04027 DSC04029 DSC04054 DSC04055 DSC04061 DSC04087 DSC04093 DSC04107

 

A la fin de la journée, quand le vent se calme, tout commence à se refléter dans l’eau, c’est magnifique

DSC04111 DSC04115 DSC04120 DSC04124 DSC04125 DSC04126 DSC04127 DSC04131 DSC04132 DSC04133 DSC04134 DSC04135 DSC04144 DSC04158 DSC04163

 

Jour 1 du tour 2 : on commence par la visite du cimetière de trains qui servaient autrefois à acheminer les matériaux et minerais  etc …

DSC04173 DSC04174 DSC04176

 

Alors pour l’info, la plupart du temps j’avais une grosse boule à la joue, c’est parce que je mâchouillais des feuilles de coca, c’est très efficace pour avoir de l’énergie et pas être malade en altitude , car ici la hauteur varie entre 3600m et 5000m pour le point le plus haut, et comme je voulais essayer pour constater l’effet ….

Juste une précision : la coca n’est pas de la drogue et en l’occurrence de la cocaïne, c’est une plante dont on ne deviens pas dépendant, qui de plus est utilisée dans la recette du coca-cola…

DSC04177 DSC04183 DSC04189

 

Arrêt au stand obligatoire dans le marché du bled du coin :

DSC04234 DSC04235 DSC04237 DSC04238 DSC04239 DSC04244

 

Séance photos une fois arrivés au point « bouffe » à la mi-journée :

DSC04269 DSC04274 DSC04287 DSC04291 DSC04292 DSC04295 DSC04327

 

 

Bien évidemment, le conseil est de ne pas oublier sa crème solaire comme moi le premier jour, la sanction est sans appel…

DSC04332 DSC04353 DSC04386

 

Une île de cactus super belle, bien entendu on vous dépose à l’entrée d’un espèce de circuit aménagé qu’il faut payer, moi j’adhère pas, alors je vais faire le tour de l’île et grimper par un autre côté, c’est plus fatiguant mais c’est très sympa :

DSC04401 DSC04404 DSC04406 DSC04412 DSC04418 DSC04422 DSC04435 DSC04437 DSC04439 DSC04440 DSC04441 DSC04442 DSC04444 DSC04445

 

Et on repars pour un autre coucher de soleil mais qui ne sera pas top, et enfin à l’hôtel de sel où on passera la nuit.

DSC04507 DSC04551 DSC04558 DSC04602 DSC04610

 

Cequi est marrant ici, c’est que tout est en sel :

DSC04656 DSC04658 DSC04663

 

Jour 2 tour 2 :

 

Et voilà, notre abruti de chauffeur, et je dis abruti sans aucune retenue, nous a planté dans la boue à 100 mètres de la sortie du village à 7 heures du mat donc en plein jour, et le pire à même pas 10 mètres du chemin tracé que tout le monde excepté nous a emprunté, on a perdu 5 heures ici, autant dire qu’on a rien pu voir le jour 2, ou du moins on a dû se dépêcher après l’arrivée d’un 4×4 de rechange ( et oui parce que personne n’a voulu aider et perdre du temps sur son horaire ) et l’ambiance était pas bonne, forcément…

DSC04666 DSC04669

 

Voyez un peu le chemin à moins de 10 mètres sur la gauche, et parfaitement praticable, puisque tous les autres sont passés ici en nous klaxonnant et prenant des photos ….

DSC04672 DSC04673 DSC04678 DSC04690 DSC04697 DSC04699

 

 

Bref, on a repris la route avec un autre chauffeur plus sympa et qui parlait, on s’est arrêté goûter la bière de  Quinua, bien bonne

DSC04709

 

Bien sûr comme on se dépêche on ne peu pas s’arrêter dans les jolis points de vues et on prend des photos comme on peu là où on peu, mais bon ça reste sympa quand même hein !

DSC04713 DSC04718 DSC04727 DSC04734 DSC04747 DSC04750 DSC04758 DSC04775 DSC04778 DSC04779 DSC04802 DSC04809 DSC04812 DSC04834 DSC04869 DSC04915 DSC04916 DSC04920 DSC04944 DSC04985 DSC05010 DSC05024 DSC05026 DSC05032 DSC05037 DSC05047 DSC05048 DSC05049 DSC05051 DSC05055 DSC05063 DSC05065 DSC05100

 

A la tombée du soir, ça commence à cailler sévère

DSC05102

 

Jour 3 tour 2 :

 

on attaque par les gezers à 5000 m d’altitude :

DSC05115 DSC05125 DSC05141 DSC05142 DSC05157

 

Puis on redescend vers un lac/marais où il y a une source d’eau chaude, un peu trop bétonnée à mon goût et payante, comme j’en ai déjà fais plein, je n’irais pas, mais j’en profite pour partir me balader un peu autour et c’est sympa

DSC05162 DSC05186 DSC05222

 

Le site de la source d’eau chaude, avec toute la merde touristique qui va autour :

DSC05224 DSC05227

 

et c’est reparti dans des paysages de fou :

DSC05246 DSC05278 DSC05279 DSC05281 DSC05294 DSC05304 DSC05318 DSC05339 DSC05362 DSC05363 DSC05408 DSC05425 DSC05433 DSC05457 DSC05469 DSC05480 DSC05487 DSC05494 DSC05498 DSC05501 DSC05533 DSC05537 DSC05562 DSC05571 DSC05609

 

 

Arrêt casse croûte sur le chemin, bien agréable :

DSC05623 DSC05628 DSC05629 DSC05631 DSC05633 DSC05636 DSC05637 DSC05640 DSC05644 DSC05665 DSC05669 DSC05698 DSC05701 DSC05716 DSC05719

 

Autre arrêt à la fin du tour dans un village où l’on tente de donner une touche « pierre » pour justifier des prix qui sont d’un autre monde

DSC05724 DSC05725 DSC05728

 

De retour à Uyuni, je prendrai le train dans la foulée pour partir à Villazon et de la un bus pour Tajira la région des vignoble, très intéressant mais aussi très cher par las-bas